Naturissimo.

Home

Bien-naître et parentalité

Coaching Scolaire

Bien-être

Nos formations

Agenda

Contact

Album photos

Témoignages

Liens

Petites annonces

Présentation du RMT et réflexes archaïques

Dans le cadre de l'apprentissage et du coaching scolaire

Dr Harald Blomberg, médecin psychiatre suédois, a créé le programme RMT (Rhythmic Movement Training), basé sur les exercices rythmiques qu'il a appris de Kerstin Linde. Il rencontre Kerstin Linde en 1985. Elle travaille avec succès auprès d'enfants et d'adultes atteints de problèmes neurologiques. Son travail s'inspire des mouvements que font les bébés avant la marche. Le Docteur Harald Blomberg a continué de développer le travail de Kerstin Linde en ajoutant d'autres exercices et toute une étude sur les réflexes primitifs. Il expérimente son travail au sein de sa clinique pendant plusieurs années et, riche de tout son expérience, il enseigne son programme RMT depuis 2004 dans plusieurs pays. Marie Mattei a fait entrer le RMT en France et en Belgique en Mars 2010 pour la première fois et plusieurs professionnels se sont formés.

Qu'est-ce que le RMT?

Ce sont des Mouvements qui imitent de plusieurs façons les mouvements que les bébés et les jeunes enfants font naturellement et automatiquement lorsqu'ils grandissent. Un des objectifs du RMT est de magnifier les sensations de mouvements, avec comme cadre de référence les patrons propres au développement psychomoteur : les Réflexes.

Que sont les Réflexes?

Appelés aussi réflexes primitifs ou archaïques, ce sont des programmes moteurs essentiels à notre survie et à notre développement physique, intellectuel et émotionnel. Ils sont là pour nous accompagner au quotidien et nous procurer bien être, aisance et succès dans nos activités de chaque instant, qu'elles soient physiques, cognitives ou émotionnelles.

Ils procurent joie, détente, assurance, confiance, audace, sécurité Programme constitué de schémas moteurs innés spécifiques, ensemble d'éléments : physique, chimique, thermique, pour chacun de nous ils font partie de notre héritage ancestral. Ils sont notre base sur laquelle nous allons nous construire, nous organiser et faciliter nos apprentissages, car leur rôle est fondamental pour les apprentissages et fondamentalement, la vie n'est qu'apprentissage. Ils sont présents pendant la grossesse, pleinement actifs pendant la naissance et les premiers mois après la naissance, ils sont là pour assurer notre survie : pour naître, bébé doit positionner sa tête en bas, ramper dans le canal utérin (car il est actif pendant sa naissance), puis une fois né, grâce au réflexe de se nourrir, va chercher le sein et têter... Après leur apparition, chacun de ces réflexes a une phase d'activation, puis d'inhibition, laissant place alors aux réflexes posturaux.

L'importance du développement moteur de l'enfant

Un nouveau-né bouge comme un poisson sur la terre sèche. Dans la matrice, le fœtus a été capable de contrôler ses mouvements, de sucer son pouce, de jouer avec son cordon ombilical, de tourner dans cet espace étroit. Dans l'eau le nouveau-né est un nageur adroit, mais en dehors de l'eau il perd sa mobilité et bouge sa tête et son tronc maladroitement et fait des mouvements saccadés avec ses bras et ses jambes.

Le nouveau-né est complètement impuissant et doit reprogrammer ses sens vestibulaires et kinesthésiques et également son cerveau pour fonctionner dans les différentes conditions de gravité sur terre. Ceci est amené par un travail de mouvements effectués l'un après l'autre. Au début, ces mouvements sont maladroits, mais après un peu de pratique, ils deviennent plus accomplis jusqu'à ce que le bébé passe à un autre mouvement.

Il y a un programme intérieur de développement moteur et d'intégration réflexe que le bébé suit. Les répétitions, d'une façon rythmique, sont des éléments importants dans le développement du mouvement, comme par exemple rouler les fesses d'un côté et de l'autre en étant sur le ventre, ou se balancer en étant sur les mains et les genoux. Par le biais de tous ces types de mouvements rythmiques de l'enfant, la colonne vertébrale et les articulations du bébé apprennent à travailler ensemble et permettent à l'enfant de se lever sur les mains et les genoux et finalement de se mettre debout en gardant sa stabilité et son équilibre, puis marcher, courir, sauter et grimper. Si sa colonne vertébrale et ses articulations n'apprennent pas à coopérer dans une position correcte, cela peut causer des tensions musculaires.

Sauter d'importants stades de développement moteur n'affectera pas seulement les capacités motrices de l'enfant. Le développement émotionnel et cognitif pourraient être affectés si le bébé n'arrive pas à faire les mouvements rythmiques du nourrisson de façon correcte.

Ce processus n'arrive pas tout seul. Le cerveau a besoin de stimulations par les sens pour que les connections neuronales et la myélinisation puissent se mettre en place, spécialement une stimulation par les sens de l'équilibre, tactile et kinesthésique. Le bébé obtient ce type de stimulations lorsqu'il est touché et bercé par ses parents et en faisant continuellement des mouvements rythmiques tout seul. Ces mouvements se développent dans un certain ordre, en accord avec un programme inné, avec des variations individuelles.

Pour les enfants qui n'ont pas eu suffisamment de stimulations, cela peut apparaître sous la forme de troubles de l'attention, avec ou sans hyperactivité, des problèmes émotionnels, des difficultés d'apprentissages, etc.

Car la bonne évolution des réflexes archaïques permet au bébé de :

  • tenir sa tête et de regarder devant lui (maîtrise des muscles de la nuque),
  • ramper, marcher à quatre pattes,
  • se mettre debout jusqu'aux apprentissages les plus fins comme le langage, la lecture, l'écriture.

Si ces réflexes ne s’intègrent pas, ils peuvent devenir persistants et parasiter l’enfant dans son développement, ne lui permettant pas de mettre en place des comportements de coordination volontaires et de motricité fine. Des compensations en découlent comme par exemple tenir son crayon de manière crispée. Il lui est difficile de se concentrer, il peut manquer de coordination.

Par ailleurs, si ces réflexes ne se sont pas développés à temps, l’enfant va manquer de fondations solides pour certaines activités dans ses apprentissages. Il veut faire quelque chose, mais «sa main n'obéit pas». Son accommodation visuelle est difficile, il ne peut pas envoyer la balle là où il le veut. De plus :

  • il fait de nombreuses fautes dans ses dictées
  • il lit avec difficulté
  • il ne se tient pas assis tranquillement
  • il des difficultés relationnelles, aime rester seul
  • il inverse des lettres ou des sons
  • il a une expression orale ou écrite difficile
  • il n'aime pas écrire, les lettres sont mal formées, le bras et la main se crispent
  • il a des difficultés dans les apprentissages des tables de multiplication qui s’oublient, il dit souvent "je ne comprends pas les problèmes".

On retrouve également des enfants qui présentent des difficultés dans leur comportement :

  • il bouge sans cesse.
  • sa concentration est courte, il est lent
  • sa posture est affalée sur la table
  • il se sent maladroit tombe souvent
  • l’apprentissage de la bicyclette ou la natation est difficile
  • il a besoin de dormir souvent.

Chacune de ces difficultés peut être la conséquence de réflexes persistants, c’est seulement quand l’enfant contrôle le mouvement qu’il peut diriger son attention vers d’autres expériences. Il est bien évident que toutes ces indications ne doivent pas être prises en compte comme des généralités. Chaque personne est unique, ainsi que son développement. C'est le fait de centaines d'observations et non des généralités.

Séance de Kinésiologie éducative/Brain gym/réflexes RMT

La première séance avec un enfant/bébé

Nous faisons le tour de la situation familiale. Nous abordons la grossesse et la naissance afin de déterminer les facteurs de stress ayant pu provoquer ce pour quoi vous venez. Nous regardons également les réflexes encore actifs chez l’enfant. Nous partons toujours d'un objectifs déterminé par l'enfant. Souvent un compétence à acquérir au foot, à la danse, ect compétences que l'enfant utilisera également à l'école, pour l'apprentissage de différentes matières. L'important est de partir d'un objectif à grande charge émotionnelle positive pour amener de la joie dans les apprentissages.

En fonction de l'âge de l'enfant et de sa participation, je propose :

  • tantôt des massages en lien avec le développement psychomoteur
  • tantôt une approche autour du dessins,
  • soit également des jeux corporels ( avec balles et coussins, planche d'équilibre ect)

permettant de détendre le corps, d'en prendre conscience, d'intégrer ensuite les différents réflexes, d'avoir accès à son potentiel et de le développer.

Nous déterminons les mouvements à réaliser à la maison afin d'ancrer la séance et de préparer la suivante. Vous repartez avec des outils pour prendre en charge le soutient de l'enfant au quotidien.

Par la suite:

  • Si les séances doivent être hebdomadaires : 50€ (+/-1h)
  • Si les séances sont à plus de 15 jours : 70€ (environ 1h30)

D'expérience on remarque que les rendez vous pour les enfants se font pour un meilleur résultat par 4 séances minimum ( afin de consolider le changement et le nouvel apprentissage), même si l'enfant sent des changements dès la première séance. Généralement je travaille dans une fourchette de 4 à 6 semaines entre les séances, afin de laisser le corps opérer le changement (homéostasie.)

Parfois une seule séance peut s'avérer suffisante pour observer des changements, tout dépend de l'objectif à atteindre et de la quantités/degré des réflexes encore actifs. Nous définissons cela ensemble lors de la première séance.

Ce travail en réflexes permet de soutenir également le travail déjà entrepris en logopédie.. Il est possible également de coopérer avec votre logopède.

NNeufvilles ( Soignies), sur rendez-vous : 0476/982.441 (Marylin)

Copyleft © 2008 - Réalisation - Administration - Impression - 27 Dec 2016